Visions of Music

Mardis en septembre

 

La série Visions of Music convie les spectateurs à un périple à la recherche des racines du jazz. Cette série présente l’impact énorme de la musique traditionnelle de plusieurs régions du monde sur le jazz contemporain. Tous les mardis soirs à 21 h (HNEC), un épisode de la série sera diffusé, suivi d’un concert mettant en musique le sujet abordé. Par exemple, les 4 et 25 septembre, nous visiterons le continent africain avec des concerts de la formation malienne Tinariwen et de Salif Keita, surnommé la voix d’or de l’Afrique. Le 11 septembre, B. B. King parlera des origines du blues et la semaine suivante, nous voyagerons en Argentine à la rencontre du joueur de bandonéon Rodolfo Mederos, figure de proue du tango nuevo. 


Mardi, 4 septembre à 21 h 05 HAEC | Visions of Music: La Connection Arabe

La première pièce jazz à mettre de l’avant des sonorités arabes était « Caravan » de Duke Ellington (1937). Dans les années 60, des musiciens jazz tels que John Coltrane et Don Cherry ont commencé à visiter les pays arabes et à improviser avec les musiciens locaux. Le fascinant documentaire Visions of Music – The Arabian Connection est principalement narré par Rabih Abou-Khalil, qui met en contexte l’histoire de la musique et de la culture du monde arabe, et décrit un intérêt croissant pour l’Europe décelé dans les sonorités arabes. Le musicien Renaud Garcia-Fons nous présente ses différentes collaborations, notamment avec le joueur de tuba Michel Godard. Visions of Music – The Arabian Connection a été filmé dans différentes régions du Maroc, dont Marrakech et Ouarzazate, et comprend la musique et les commentaires de Renaud Garcia-Fons, Rabih Abou-Khalil, Jef Sicar Trio et Michel Godard.


Mardi, 4 septembre à 21 h 35 HAEC | Une Soirée de Poche: Tinariwen

Lors de son tournée européenne en 2011, le groupe Tinariwen a donné un concert exceptionnel à Paris. La musique du groupe est tout à fait insolite : le blues touareg est mélangé à des genres occidentaux comme la pop et le rock. Les membres du groupe sont issus de tribus touarègues. Leurs aïeux étaient les habitants nomades du Sahel, qui ont fini par s’installer dans les villes du nord de la région. Là, de différents genres musicaux se sont rencontrés. Lors de ce concert, le groupe joue entre autre des morceaux de l’album « Tassili ».


Mardi, 11 septembre à 21 h 10 HAEC | Visions of Music: Basic Of Jazz Is Blues

Cet épisode de la série Visions of Music est consacré au blues, un style musical caractérisé par ses paroles, ses lignes de basse et son instrumentation. Lonnie Pitchford nous raconte comment, à défaut de pouvoir s’acheter une guitare, il a inventé la « guitare à une corde », et des musiciens du monde entier nous parlent de leur interprétation du blues. L’un de ces conteurs est BB King, considéré comme l’un des musiciens blues les plus influents de tous les temps.


Mardi, 11 septembre à 21 h 35 HAEC | Seine Sessions: Blues

Le terme « jam-session » a vu le jour dans les années 20, lorsque des musiciens noirs et blancs se rassemblaient dans des cafés enfumés après leurs concerts respectifs pour s’amuser avec le type de jazz qu’ils ne pouvaient jouer au sein des ensembles traditionnels. Bing Crosby était un habitué de ces sessions, et s’amusait à marquer le premier et le troisième temps des phrases musicales en tapant des mains, geste que les musiciens ont surnommé « jammin’ the beat ». Aujourd’hui, les Seine Sessions redonnent vie aux belles années des « jam-sessions », tandis que la crème des scènes jazz, blues, manouche et funk parisiennes se produit sur les planches du restaurant et club de jazz légendaire Le Réservoir. Cet épisode, animé par Eddy King, Sally Zemour et Virgile Aiana, présente des performances de blues uniques livrées par des artistes qui jouent ensemble pour la toute première fois, et des entretiens avec Tommy Foster, Doc Lou, Zoran et plusieurs autres.


Mardi, 18 septembre à 21 h 05 HAEC | Visions of Music: Buenos Aires Querido

Dans cet épisode de la série Visions of Music, le compositeur argentin Carlos Franzetti nous parle du jazz et des musiques de l’Amérique latine, telles que le tango. Le tango possède une histoire similaire à celle du jazz. Ce style musical a émergé au tournant du siècle et combinait également influences africaines et européennes. Le tango était associé à une sensualité interdite. Des musiciens tels que Carlos Gardel et Astor Piazzolla ont joué un grand rôle dans le développement du tango argentin. Piazzolla a révolutionné le tango traditionnel en créant un nouveau style surnommé le nuevo tango, qui incorpore des éléments tirés du jazz et de la musique classique.


Mardi, 18 septembre à 21 h 30 HAEC | A Different Way: Rodolfo Mederos

Rodolfo Mederos est un joueur de bandonéon, un compositeur très prolifique et l’une des références du tango – une source d’inspiration pour les nouvelles générations de musiciens. Buenos Aires, où il est né et vit encore, a toujours été sa muse. Cela s’entend à chaque fois que Mederos joue du bandonéon avec un de ses nombreux ensembles ou comme soliste. Les sons de son bandonéon sont comme des images musicales de la vie, comme un voyage à travers les lieux et les époques de sa ville natale. Mederos est un enfant des temps modernes mais il n’oublie jamais ses racines. Des centaines de touristes viennent à Buenos Aires pour découvrir le tango, un style popularisé dans le monde entier depuis longtemps. Rodolfo a maintenant 65 ans. Il est à l'apogée de sa carrière. Son combat pour le tango – l’œuvre solitaire d'un homme et de son bandonéon – continue. L'avenir reste incertain  la seule voie ouverte se trouve droit devant. Le public d'aujourd'hui et de demain attend déjà.


Mardi, 25 septembre à 21 h 10 HAEC | Visions of Music: Visions globales

Cet épisode de la série Visions of Music présente Salif Keita, un artiste unique non seulement en raison de sa réputation à titre de « voix d’or de l’Afrique », mais également parce qu’il est un descendant direct du fondateur du Royaume du Mali. Dans ce pays d’Afrique, les membres de la famille royale ne deviennent pas chanteurs, mais Keita en a fait à sa tête. Sa musique combine styles ouest-africains traditionnels et influences européennes et américaines. Il intègre régulièrement à ses titres le balafon, le djembé, la guitare, l’orgue, le saxophone et les synthétiseurs.


Mardi, 25 septembre à 21 h 35 HAEC | Seine Sessions: World Music

Le terme « jam session » a vu le jour dans les années 1920, quand des musiciens noirs et blancs se rassemblèrent dans des cafés enfumés après leurs concerts réguliers, pour jouer le jazz qu’ils ne purent pas jouer dans les groupes style « Paul Whiteman ». Bing Crosby assista souvent à ces sessions, tapant dans ses mains sur les premier et troisième temps, ce que les musiciens appelèrent « jammin’ the beat ». Maintenant, au XXIe siècle, DJAZZ donne une toute autre envergure à ce phénomène avec les Seine Sessions. La crème de la scène parisienne – jazz, blues, manouche et funk – se produit au restaurant/club de jazz légendaire Le Réservoir. Il est à noter que c’est la première fois que ces artistes se produisent ensemble ! Cet épisode 'World Music', animé par Eddy King, présente des performances de uniques et des entretiens avec entre autres Teófilo Chantre, Tiwitine et Kinsy Ray.